Forumfra

Forum de discussion politique


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Politique de la Russie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Politique de la Russie le Ven 24 Mai - 6:54


Les Russes ont pour politique actuelle d'appuyer le fascisme en France et dans le monde. Cette politique est peut-être une erreur : les fascistes français, allemands, américains et autres sont le plus souvent de tendance profondément hitlérienne même s'ils nient ce fait pour ne pas effrayer leurs électeurs. Ces gens considèrent les Slaves comme des ennemis à l'instar de Hitler leur maître à penser.

Ces fascistes étant des hypocrites professionnels, en raison de leur passé politique de dissimulation suite à la défaite de 1945, ils peuvent retourner leur veste du jour au lendemain et déclarer que leurs ennemis finalement, ce ne sont plus les Arabes et les Juifs mais les Slaves et les Slaves seulement.

Les nazis ont tué beaucoup plus de Slaves que de Juifs. Au moins 15 millions de Russes dont beaucoup de civils ont été tués par les troupes nazies durant la deuxième guerre mondiale.
Les nazis considèrent les Slaves comme des métis européo-asiatiques, donc des gens inférieurs à exterminer ou asservir. Les nazis sont plus dangereux que les anglo-saxons (bien que ceux-ci soient eux aussi sous influence nazie). Ce sont des barbares qui peuvent se retourner contre leurs anciens bienfaiteurs dès qu'ils en ont la possibilité. Leur russophilie est factice. Ils représentent une menace pour le peuple russe et la race slave dans son ensemble. Ce sont des gens à combattre et non à soutenir.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

2 Les Le Pen le Ven 24 Mai - 17:07

Les Russes auraient tort de se fier aux analyses des Le Pen qui sont des racistes de bas étage partisans de l'instauration d'une dictature nazie en France et en Europe.
Le racisme de ces gens ne peut convenir à la Russie qui n'a réussi à devenir une puissance mondiale qu'à l'époque du communisme, quand elle aidait les peuples du tiers monde à se libérer de gens comme les Le Pen, qu'elle combattait le nazisme et résistait à l'hégémonie américaine.
Aujourd'hui comme hier, la résistance à l'impérialisme passe par une lutte sans pitié contre le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme, de manière à pouvoir fédérer le maximum de monde dans la résistance anti-impérialiste.

Quand les soviétiques ont attaqué l'Afghanistan en 1979, ils n'ont survécu que 10 ans avant de disparaître sous les coups de l'impérialisme. La perte de l'appui des musulmans a profité à l'occident, pas à la Russie.

Pour développer son influence il faut des alliés partout. Développer des alliances passe par une lutte très nette contre le racisme qui divise les peuples et affaiblit l'influence russe dans le monde. Comme à l'époque soviétique, les Russes doivent apparaître comme les défenseurs du tiers monde pour pouvoir ensuite bénéficier d'appuis stratégiques dans ces pays.

Ce ne sont pas les nazillons de l'extrême droite, sectateurs du clochard bohémien tueur de Slaves, qui peuvent constituer des alliés sérieux. Tout ce qu'ils peuvent faire c'est isoler la Russie du reste du monde sans rien lui apporter d'autre que la perspective d'un retour du nazisme.

Nous ne sommes plus au 19 ème siècle, la politique tsariste n'est plus adaptée à notre époque, compte tenu de la puissance de l'Amérique et de la Chine. Dans notre monde global, les Etats ont besoin du maximum d'alliances pour se développer. Toute dérive raciste ou islamophobe aura pour résultat d'affaiblir et isoler la Russie.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

3 Défendre se alliés le Mer 29 Mai - 7:34


Défendre ses alliés parait être une stratégie internationale incontournable : les Russes n'ont pas défendu le régime de Kadhafi et ont donc perdu un allié de poids en Afrique. En Syrie, la défense du régime en place a été très molle et a favorisé la guerre civile. Une intervention musclée dès le début des troubles aurait permis d'éviter le massacre.

Plusieurs régimes alliés des soviétiques et donc des Russes ont été abandonnés durant les 20 dernières années : l'Ethiopie, la Somalie, l'Irak baasiste, le Soudan. Ne pas défendre ses alliés c'est perdre soi-même de l'influence et des avantages diplomatiques et militaires.

La règle de base aurait dû être de n'abandonner aucun allié et de continuer l'ancienne politique soviétique d'expansion idéologique, diplomatique, commerciale et militaire dans le monde, l'idéologie communiste étant simplement remplacée par une nouvelle idéologie anti-impérialiste et développementiste.

Reprendre pied dans les ex Etats pro-soviétiques et apparaître comme une alternative crédible à l'impérialisme occidental est donc la seule stratégie possible pour éviter de devenir une puissance de second ordre. Ceci implique bien sûr de ne pas se compromettre trop ouvertement avec les clochards racistes d'extrême droite en occident qui ne sont que la partie extrême de l'impérialisme bien qu'ils jouent les opposants au système.

Le développement de la puissance russe passera par son implantation en Afrique, en Asie et en Amérique latine, ce qui nécessite la mise en place d'une idéologie anti-impérialiste, islamophile et tiermondiste.

En tant que grand producteur d'hydrocarbures et de matières premières, les Russes ont tout intérêt à s'entendre avec les autres producteurs pour faire monter les cours. Cette alliance économique doit obligatoirement s'accompagner d'une alliance militaire et diplomatique, ces trois éléments se confortant mutuellement.

Pour synthétiser, la meilleure politique possible pour la Russie, c'est la poursuite de la stratégie de l'ex Union soviétique, en évitant de reproduire l'erreur fatale qu'a été l'invasion de l'Afghanistan en 1979, erreur qui a permis à l'impérialisme d'apparaître comme le défenseur des peuples opprimés.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

4 Enthousiasme le Jeu 30 Mai - 17:32


Pour renforcer sa position diplomatique, un certain enthousiasme s'impose pour défendre ses alliés. Défendre des régimes amis depuis des décennies du bout des lèvres gêne l'action diplomatique russe et encourage les parties adverses à passer à l'attaque.
Dans le domaine stratégique il n'y a pas de place pour le doute. Soit on appuie un allié, soit on ne l'appuie pas. Quand on l'appuie à moitié, ce sont les autres parties qui gagnent.

Si on décide de soutenir le régime syrien, par exemple, alors le message envoyé à la communauté internationale doit être clair : on appuiera ce pays et ce régime contre ses ennemis quel qu'en soit le prix. Faire preuve de détermination, c'est le meilleur moyen d'éviter les conflits.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum