Forumfra

Forum de discussion politique


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le programme de Benoît Hammon et les "programmes de gauche"sont-ils de droite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

J'ai écouté l'intervention de Benoît Hammon sur France 2 Jeudi.
Je crois que les constats qu'il fait sur le partage du temps de travail et le problème de l'automatisation progressive de beaucoup de secteurs de l'emploi sont justes.
Le problème c'est les réponses apportées. Un partage du temps de travail tel qu'il l'envisage avec un supplément de revenu grâce à  un revenu universel semble être une mesure progressiste. Mais, est ce que en fin de compte, cela ne valide pas le même futur que veut nous imposer  la pensée ultra-libérale, à savoir, la disparition progressive des classes moyennes au profit d'une oligarchie très bien formée et diplômée, pouvant gagner sa vie et profiter du système et une grande classe néo-prolétarienne survivant tant bien que mal? L'oligarchie, ainsi, pouvant jouir dans le futur de la technologie pour ses besoins et ses plaisirs mais aussi pour à l'encontre d'une très grande classe laborieuse et pauvre qu'il s'agira de maintenir sous surveillance. Le futur cybernétique totalitaire  n'est finalement pas remis en question, il est validé par le discours de Hammon, il s'agit juste d'amortir la chute.

L'offre de marchandise utiles proposée par la société du spectacle  pour subvenir à des besoins utiles est déjà semble-t-il épuisée, et surtout lorsque nous disposerons de moyens de fabriquer une grande partie de marchandises, grâce aux imprimantes 3d. Pour se renouveler, la société de la marchandise dans laquelle nous vivons risque de nous proposer un futur cybernétique ou transgénique ou les deux. Pour éviter ce cauchemar totalitaire, c'est la société du spectacle de la marchandise et la société du divertissement qu'il faut remettre en question.

Un futur dans lequel, la marchandise n'est plus l'alpha et l'omega de la société, le centre de la société peut devenir le débat démocratique et républicain, à travers une démocratie augmentée à tous les niveaux ou encore la création culturelle et vivante et la réintroduction de l'art et de la spiritualité dans la vie quotidienne, ou les deux.

Si la marchandise reste le centre, un futur cloisonné et totalitaire, de contrôle et de surveillance, restera l'horizon, avec la création d'une grande classe laborieuse de néo-prolétaires maintenus en servage ne disposant que de services et de marchandises de second rang. Une éducation de second rang, une justice de second rang, des services de santé de second rang et une alimentation de second rang et des marchandises de second rang et des loisirs de second rang ainsi que des divertissements de second rang, alors que l'élite ultra-diplômée et disposant d'un vrai travail avec un vrai salaire et disposant également d'un vrai patrimoine, pourra jouir d'une vie "premium" avec tous les bénéfices ou horreurs des nouvelles technologies. Si l'argent c'est la liberté et que la liberté c'est l'argent, alors il n'y a pas de vraie liberté.

Et je le répète, pour maintenir ses privilèges cette oligarchie du futur devra utiliser les nouvelles technologies et la police et la justice pour opérer une répression constante et un contrôle et une surveillance toujours plus accrue à l'encontre de la classe des néo-prolétaires.

Sans compter que cette oligarchie s'auto-engendrera à la manière de l'aristocratie d'Ancien Régime.

C'est la deuxième critique que je formule, apparemment le discours d'Hammon, au delà des postures, ne met pas l'accent sur la lutte contre le racisme, le fascisme sexiste et l'antisémitisme. Il ne met pas l'accent sur la manière de faire participer les français issus de l'immigration ( nous en sommes déjà à la troisième générations, il serait temps ) à la vie de la cité. Or, c'est fondamental, si l'on veut éviter le repli identitaire des deux côtés, à la fois des français intégrés depuis longtemps et de ceux contre lesquels, le système a fermé ses portes depuis 40 ans.

Enfin, le discours sur l'écologie n'est pas poussé jusqu'au bout, là où l'écologie devrait apporter la raison évidente de la remise en question de la société de consommation, Hammon produit un discours de demi-mesure: "la consommation n'est pas tout" pour ainsi dire". Mais dire que la consommation n'est pas tout n'est évidemment pas suffisant comme réflexion et comme projet, il y a un pas qui n'est pas franchi. Car la consommation veut être tout, la marchandise veut être tout, lui laisser même une demi-place sans remettre en question son statut, suffit à la marchandise pour tout envahir. Soit c'est l'humain et la préservation de l'environnement et la spiritualité et l'art, soit c'est la marchandise, le divertissement et la religion et les machines, ce ne peut pas être les deux, selon moi.


Une autre question plus philosophique n'est pas résolue par le discours actuel, est ce que le libéralisme économique est le seul système de société ouverte praticable? Je dois dire que le protectionnisme et le nationalisme ne sont pour moi évidemment pas la réponse. De plus, l’échange de marchandise permet d'organiser des relations pacifiées. Mais si au lieu de contester le libéralisme par le repli sur soi, il était possible d'imaginer que d'autres types de libéralismes sont possibles, tout semble nous faire croire qu'un seul type de libéralisme est possible et que celui-ci induit forcement la dérégulation des économies intérieures. Il y a des aspects intéressant dans le libéralisme, la liberté de circuler, la liberté d’échanger et la liberté d'entreprendre. Mais si le libéralisme, se résume à dire la liberté c'est l'argent, alors il ne vaut rien. Il faudrait arriver à penser un dépassement du libéralisme. Mais les économies du partage ont été, j'ai bien l'impression, récupérées par le système, pourtant la piste était intéressante et peut-être qu'elle le reste.

Voir le profil de l'utilisateur
Hamon a tout le même le programme le plus à gauche des candidats à la primaires PS.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum