Forumfra

Forum de discussion politique


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les pieds-noirs, vecteur du fascisme en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Les pieds-noirs, ou rapatriés d'Algérie et d'Afrique du Nord, sont les européens qui se sont incrustés en Algérie pendant 132 ans et qui se sont ensuite fait expulser par l'Algérie indépendante, en raison de leur racisme extrême et de leur déséquilibre mental.

Les pieds-noirs sont à distinguer des juifs magrébins, d'origine arabe, berbère ou espagnole, qui eux étaient implantés dans la région depuis des millénaires.

Les rapatriés d'Algérie, et dans une moindre mesure ceux du Maroc et de Tunisie, sont des gens qui ont été élevés dans le racisme le plus pur ; ce sont des gens pour qui l'Algérie était un paradis tant que les musulmans étaient esclaves. Ce qu'ils regrettent dans l'Algérie française, c'est leur statut supérieur, leur possibilité d'exploiter et d'humilier la population locale, le fait de bénéficier d'un statut racial privilégié, au plein cœur du 20ème siècle.

Souvent, les enragés fascistes et antisémites sont issus de l'Algérie française (Max Régis) ou y ont fait un passage (Papon).

Les pieds-noirs sont des "forts en gueule", racistes, cruels et lâches. Ces gens font partie du noyau dur des électeurs et militants du FN, alors que la plupart ne sont pas d'origine française.

Les pieds-noirs sont organisés en lobby, et ils plombent la démocratie et le progrès social. Il y a maintenant des pieds-noirs deuxième et troisième génération qui profitent des réseaux de leurs parents pour s'imposer dans des fonction surdimensionnées pour eux.

Certains de ces rapatriés sont d'honnêtes républicains, mais beaucoup sont des enragés fascistes qui auraient besoin d'une bonne leçon. Ils essayent par tous les moyens de recréer une société coloniale en France, une société qui leur rappellerait ce qu'ils ont connu au bon vieux temps des colonies.

Alors que les Allemands se sont excusés pour ce qu'ils ont fait durant la seconde guerre mondiale, les pieds-noirs eux, jouent les victimes : si on les écoutait, ce seraient aux Algériens de s'excuser de s'être libérés de la tyrannie de ces racistes fous, enragés et médiocres, sinistres et haineux.

Il ne faut pas que la France ce laisse manœuvrer par ces désaxés et qu'elle cherche au contraire à les rééduquer, avant que ces gens ne finissent par imposer dans l'hexagone une dictature de type nazi.

Il faut que les rapatriés d'Algérie cessent de nier leurs crimes et qu'ils fassent en travail psychologique pour enfin reconnaître le caractère inique et criminel de la colonisation de l'Algérie. C'est à ce prix qu'on pourra faire en sorte que ces gens cessent de contaminer la France et le monde de leur haine de pervers impuissants.
Il faut vraiment que ces gens cessent de jouer les supérieurs, et que les autres Français les mettent au pas une fois pour toute.

N'oublions pas que les pieds-noirs sont très actifs dans le Mind Control, qu'ils persécutent des milliers de personnes, qu'ils contaminent la France et le reste du monde de leur racisme d'un autre âge.

Il faut aussi qu'ils cessent de jouer les victimes, alors qu'ils sont toujours été les bourreaux.

Les musulmans et les démocrates de France doivent cesser d'ignorer le problème des racistes pieds-noirs, dans la mesure où ces gens représentent le cœur de la menace totalitaire en France et par conséquent en Europe. Il faut que ces gens soient dénoncés, et qu'ils s'excusent pour les crimes qu'ils ont commis ou dont ils ont profité en Algérie durant la période coloniale. Pour repartir sur de bonnes bases, il faut d'abord reconnaître ses crimes au lieu de les nier.

Il faut que les chercheurs en sciences politiques cessent de nier l'existence d'un esprit pied-noir qui contamine la France et notamment les régions méridionales. Il faut que tous s'organisent pour faire comprendre à ces gens qu'ils ne sont pas là pour recréer dans l'hexagone leur névrose coloniale. Il faut cesser de nier l'existence du problème politique créé par les rapatriés, et le régler dans l'intérêt de tous par l'adoption de lois pénalisant la négation des crimes coloniaux.

Il faut traiter à fond la question de la mémoire du colonialisme, pour éviter d'être contaminé de manière subliminale par celui-ci.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org


Le "problème" des maghrébins en France est en réalité causé par les pieds-noirs qui bloquent l'intégration des musulmans en même temps que le progrès social. Installés dans des réseaux secrets, très présents dans la politique et la sécurité, il répandent leur haine partout en France et dans le reste du monde.

Les maghrébins installés dans d'autres pays ont beaucoup moins de problèmes que ceux qui vivent en France. L'extrême droite en Hollande ou Belgique est apparue 30 ans après son émergence en France. Ce sont les rapatriés d'Algérie qui constituent le noyau dur des troupes des Le Pen.

Les pieds-noirs sont plus de 3 millions en France. Alliés aux anciens militaires d'Algérie et à leurs descendants, ils sont bien décidés à nuire aux musulmans par tous les moyens. Ces pieds-noirs sont aussi très nombreux dans la répression secrète du Mind Control, d'où ils assassinent les musulmans par satellite.

Les problèmes de fascisme et de régression sociale ne pourront pas être résolus si on de démantèle pas les réseaux pieds-noirs qui menacent la République. Il existe bien sûr des pieds-noirs de gauche et antifascistes. Mais ils ne doivent pas nous faire oublier la masse des racistes qui polluent la société. C'est en discutant ouvertement du problème pied-noir dans les médias au lieu de l'ignorer, qu'on pourra régler la question de la montée du fascisme.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum