Forumfra

Forum de discussion politique


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Attentat à Tel-Aviv : diviser pour régner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]


L'attentat qui a eu lieu à Tel-Aviv, sur la terrasse du restaurant Max Brenner, a été commandité par le nazisme international. Ces gens veulent diviser pour régner et gâcher le ramadan des musulmans. On remarque qu'à chaque mois de ramadan, les forces infernales se déchaînent contre les musulmans : massacres du GIA dans les années 90, énormes attentats à la bombe en Irak ans les années 2000, et aujourd'hui, une attaque contre des civils, qui ne profite pas aux Palestiniens et qui a pour conséquence la suppression de 83.000 permis de visites déjà accordés à des familles palestiniennes.

Ces attentats ne profitent qu'au nazisme international et au Likoud. Les nazis craignent une collusion entre juifs et musulmans pour combattre les fascistes. Les deux parties ont intérêt à une telle collaboration si elle veulent éviter une extermination. Les néo-nazis ont compris le danger et veillent à organiser des attentats à intervalle régulier pour s'assurer qu'il n'y ait pas de compromis possible entre Juifs et Arabes, de manière à affaiblir les deux nations.

Les deux terroristes sont probablement des zombies, c'est à dire des gens dirigés par la surveillance satellitaire, des gens qui ne sont plus maîtres de leurs actes.

Les attentats ne doivent pas profiter aux fascistes quels qu'ils soient. Lors de chaque attentat, il faut rechercher à qui profite le crime et qui l'a commandité. Les seuls grands perdants à chaque attentat, ce sont, hormis les victimes, les millions de Palestiniens qui doivent subir bombardements et embargo.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

2 Goldnadel le Ven 10 Juin - 8:45

Dans un entretien au Figaro daté du 09/06/16, le raciste Golnadel nous expose son analyse délirante des faits :

"L'attentat survenu hier à Tel-Aviv qui a vu deux terroristes palestiniens vider consciencieusement les chargeurs de leur kalachnikov sur des civils à la terrasse d'une chocolaterie, en ce compris une fillette de quatre ans, montre une fois encore que les mots de la guerre rangent l'État juif dans une catégorie à part. Je défie en effet le lecteur ou l'auditeur de bonne foi de trouver une seule fois ce mot défendu qui vient pourtant immédiatement à l'esprit, sous la plume ou dans la bouche d'un journaliste hexagonal pour qualifier les deux terroristes de ce 8 juin, qualifiés plus suavement «d'assaillants»."




En France, les terroristes sont qualifiés de "djihadistes" alors même que toutes leurs actions nuisent au musulmans.





"Il faudra m'expliquer pourquoi lorsque les djihadistes du 13 novembre ont procédé avec le même mode opératoire dans le quartier de la Bastille, le mot naturel a été utilisé naturellement et pourquoi il est banni lorsqu'il s'agit de la mort de civils d'Israël."



Traiter des terroristes sanguinaires et manipulés, qui ne sont même pas des musulmans pratiquants, de "djihadistes" relève de la désinformation et du racisme islamophobe.




"Il faudra encore beaucoup de fillettes assassinées pour comprendre que l'islamisme radical, le racisme anti occidental, la détestation du chrétien et du juif sont de la même graine de haine des deux côtés de la mer."



Ce n'est pas l'islamisme radical qui organise le terrorisme mais l'islamophobie radicale. Aucun musulman n'a intérêt au terrorisme. Les islamophobes, par contre sont les grands gagnants de ce type de crime.

Il faut aussi rappeler que c'est en Europe que les juifs ont été massacrés : en Russie, Ukraine, Espagne, Allemagne, Roumanie, Pologne, Lettonie, Lituanie, Estonie, Hongrie, Slovaquie... et non dans le monde musulman où les minorités juive et chrétienne ont vécu en paix durant des siècles, si on excepte quelques rares incidents, toujours provoqués par le colonialisme.
Golnadel, n'a toujours pas compris que le fascisme détestait les juifs. Il fait penser à ces juifs des années 30 qui pensaient qu'il fallait s'allier avec Hitler pour combattre le communisme
.




"À la vérité, je connais très bien la réponse. Et nous la connaissons tous au tréfonds de nos esprits. Dans la bataille idéologique qui nous est livrée depuis 50 ans, il est des mots-clés qui ouvrent ou ferment les consciences. Un demi-siècle d'Islamo-gauchisme a décérébré la classe médiatique. En France, jusqu'à l'an dernier, les mots d'«islamisme» ou d' «Islamo-gauchiste» étaient strictement prohibés."


L'islamo-gauchisme est un concept qui n'existe que dans la tête de Golnadel : qui sont les islamogauchistes ? La gauche est au contraire islamophobe, dans la plupart des cas. Il semble que Golnadel regroupe sous une même appellation tous ceux qu'il déteste, soit les musulmans et la gauche, c'est à dire justement ceux qui sauvent et libèrent des juifs depuis des siècles. Gilles-William Goldnadel semble plus proche du psychopathe que de l'idéologue. Haineux, stupide, incapable de défendre ses propres intérêts, cet individu est pitoyable.







"Mais les bombes et les balles des islamistes ont fait sauter les verrous d'une censure d'autant plus implacable qu'il était interdit de la dénoncer.

Cette censure existe encore s'agissant d'Israël. Elle signifie en creux, que l'usage du mot terroriste est réservé à l'assassinat de civils totalement innocents par des hommes totalement coupables.

Cette exigence conceptuelle était déjà difficile à faire accepter, s'agissant de la France, tant la perception de l'Autre, fut-il impitoyablement violent et sanguinaire, était pervertie par une mauvaise conscience xénophile et pathologique, qu'on préféra longtemps le nommer «fou solitaire» ou encore «déséquilibré»."



Golnadel n'a toujours pas compris que les islamophobes occidentaux étaient aussi antisémites : quand des musulmans attaquent des juifs, ou l'inverse, ils sont contents. Leur but est de diviser pour régner et d'éviter qu'une alliance antiraciste se forme.


"S'agissant d'Israël, le verrou n'est pas prêt de sauter. Le récitatif palestiniste, a été d'autant plus docilement accepté par l'idéologie dominante qu'il s'emboitait parfaitement dans sa xénophilie maladive. Ce récitatif, dépourvu de tout esprit critique, à commencer par l'acceptation docile et mortifère de la violence terroriste a creusé son sillon dans les cerveaux travaillés. Il a transformé un conflit national et territorial assez banal en nouvelle question juive. Il faudra encore beaucoup de fillettes assassinées pour comprendre que l'islamisme radical, le racisme anti occidental, la détestation du chrétien et du juif sont de la même graine de haine des deux côtés de la mer."




Golnadel dénonce la "xénophilie" qui serait "maladive. Il préfère sans doute l'antisémitisme, le pétainisme et le nazisme. Il semble craindre que la xénophilie profite aux Arabes. Il est d'accord pour finir dans les camps néo-nazis, à condition que les musulmans viennent aussi ! Ce pauvre mec est ridicule !

Le conflit israélo-arabe ne profite qu'au nazisme international. Il est encouragé par le néo-nazisme occidental. Il est temps qu'il cesse et que le monde puisse se consacrer à la lutte existentielle des démocraties : le combat contre le totalitarisme qui monte.

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfra.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum